Biiru, ce bijou d’Izakaya

Depuis quelques mois, on a pu voir le nombre d’izakaya montréalais exploser et ce, un peu partout dans la ville. Lieu de rassemblement festif et bruyant, les pubs japonais offrent du « finger food » et c’est là que vous trouverez les fameux « sake bombs (tutoriel ici) ». Biiru vous offre une expérience gastronomique pleines de saveurs. Mais attention, le dernier arrivé en ville se fait discret alors soyez attentif au petit signe lumineux qui représente le drapeau du Japon.

Biiru
Biiru
Biiru
Biiru

C’est un mardi à 18h30 que nous entrons dans un restaurant plein. Étonné le monsieur?! M-É-Z-A-N-T, car lors de notre passage le restaurant n’avait à peine qu’un mois de vie. Encourageant! Dès la porte franchie, on se rend compte que tout a été pensé avec le plus grand des soucis. Le décor, la musique, la bouffe tout fonctionne du début à la fin.

Reconnu pour servir de la bière en fût en format 1L c’est la carte des cocktails qui attirent notre attention. Drinks avec charbon ou avocat sont à votre disposition.

Abokado
Abokado

Avocat ce sera (9$) (avocat, cachaca, yuzu, lime, sirop simple et blanc d’oeuf). Beau, bon et surprenant tout simplement; j’en aurais pris un plus grand verre.

Côté bouffe, il est fortement recommandé de partager. Ça commence par un Goyza supu (3$) soit une soupe en entrée (petite) de bouillon clair servie avec un dumping au porc et aux légumes.

Soupe au dumping
Soupe et son dumping

Le bouillon est très savoureux et la farce du dumping est tendre. Moi, je commence avec le Suzushi Wakame (6$) soit une salade d’algues avec mandarines au yuzu, peanut et sunomono. Très savoureuse, croquante et rafraîchissante. Le seul hic, c’est que les algues n’étaient pas tranchées. Heureusement que je n’étais pas sur une date, car j’en avais plein la bouche.

Salade d'algues, mandarines, yuzu
Salade d’algues, mandarines, yuzu
Japa-dog
Japa-dog

Ensuite arrive le Japadog (8$) soit un hot-dog japonais. Saucisse de porc et de crevettes sous une purée de mangues qui elle était sous des oignons frits et du nori. Je suis content d’y avoir goûté, car n’étant pas fan de mangue, je ne l’aurais pas commandé. Tendre et  juicy, ce plat est très satisfaisant surtout que la portion servie est plus que généreuse. On continu avec les côtes courtes de porc (14$). À s’en lécher les doigts, les os sont repartis tout blanc. Une bouchée suffie pour comprendre pourquoi il s’agit de l’assiette la plus populaire.

Cotes courtes de porc
Cotes courtes de porc

Arrive les foies de poulet (5$) sur une brochette servis façon satay.

Foies de poulet façon satay
Foies de poulet façon satay

Ces petites brochettes sont savoureuses, tendres et pas caoutchouteuses du tout. Pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus, le menu vous offre des coeurs de poulet et autres abats. On termine le repas avec le kaarage (8$) soit du poulet frit servi avec une mayonnaise au yuzu. Drôle d’impression mais dès ma première bouchée, je croyais manger un Big Mac. La mayo avec la panure et les petites tranches de salade sur le côté m’ont rappelé ce souvenir lointain. Petites morceaux de poulet sans os, la panure légère fait de ce plat un must à partager.

Poulet frit et mayo au yuzu
Poulet frit et mayo au yuzu

Si comme moi vous n’êtes pas fan de dessert asiatique, vous avez toujours l’option d’aller en prendre chez Furco, le voisin qui est à quelque pas. (Sans en dire plus, j’ai eu l’honneur de goûter à un dessert à l’essai lors de ma deuxième visite. Si cet item fini par être sur le menu, laissez faire le Furco).

Restaurant (très) prometteur, on a vraiment hâte de découvrir le menu complet. Parce que tout n’est pas parfait, le service est à améliorer. On sent que l’équipe est encore jeune et qu’elle n’est pas encore totalement rodée. Les patrons quant à eux sont très acceuillants et chaleureux. Avides de vos commentaires, soyez généreux et partager honnêtement vos impressions.

Mention spéciale pour les toilettes. Je n’en dis pas plus mais de grâce, allez y faire un tour!

Biiru
Biiru

 

Lors de ma deuxième visite, j’ai goûté au ramen (15$) et foie gras (+5$) (O.M.G!!), au Shifudo tempura (13$ – super bon, super croustillant, un autre must sur le menu), aux raviolis japonais (5 pour 7$) et au chiraschi sushi (14$).

Biiru

1433 City Councillors, Montréal

Facebook

Du mardi au samedi

 

Tags from the story
Written By
More from Vincent Mazrou

Petiscos à la Taverne F

Pour souligner son premier anniversaire, la Taverne F a lancé un nouveau...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.