Flyjin

Flyjin, le mystérieux, le sophistiqué, le futuriste… Plutôt discret, il joue à cache-cache. Petit signe sur la porte, couloir étroit, alcôves et décor rétro-futuriste, ce lieu réserve plein de surprises!

Photo: Martin Girard
Photo: Martin Girard

Dans le cadre de son premier anniversaire, Nudabite a été invité à goûter à la nouvelle carte signée par nul autre que le chef Antonio Park. Park, c’est le Martin Picard du sushi! Ayant vécu sur plusieurs continents, il se définit comme un latino qui a du kimchi dans le sang et qui aime par dessus tout le sashimi. #fortheloveofthegame, c’est son hashtag préféré et je lui ai piqué!

Shizo cilantro Collins - gin, feuille Oba, coriandre, jus de lime frais, soda - 12$
Shizo cilantro Collins – gin, feuilles Oba, coriandre, jus de lime frais et soda – 12$

M’as-tu-vu, ces fabuleux cocktails titillent les sens! Produits de saison et sirops maison faits le jour même sont au rendez-vous.

Soupe à la citronnelle, calmars, crevette et pétoncle
Soupe à la citronnelle, crabe, calmar, crevette et pétoncle

Adresse prisée par les foodies, le menu se résume en trois mots: le beau, le bon et l’inédit. Véritable festin, j’ai eu le privilège de goûter à presque tout. Sans hésiter, je recommande: la soupe aux fruits de mer et citronnelle (10$ – un must!),  la salade Gyu (23$), les dumplings au poulet (10$ – raffinés et délicats), le sashimi sake nouveau-style yuzu (25$ – saumon biologique hyper savoureux) et les huîtres cuites au miso (4 pour 18$ – complètement débiles!).

Dumplings au poulet
Dumplings au poulet
Sashimi de saumon biologique
Sashimi de saumon biologique
Huitres miso
Huîtres miso

Pour voir ou pour être vu, le Flyjin possède un je-ne-sais-quoi qui rend cette adresse unique à Montréal. Les oiseaux de nuit tout comme les amoureux de la bonne bouffe trouveront, ici, demeure.

Flyjin I 417 rue St-Pierre, Montréal

Social : Facebook I Twitter, IG, SoundCloud: @Flyjinmontreal I Vimeo: Flyjin

Crédit photo (page d’acceuil): Martin Girard

P.s: en plus de mes coups de coeur, j’ai eu la chance de goûter à: la salade de homard et concombre, aux huîtres fraîches (je ne les recommande pas), au edamame vapeur, au tartare de saumon bio, à la salade tropicale flyjin (salade de wakame et papaye verte), aux dumplings au porc, au solgalbi (côtes courtes braisées style coréen), au gindara misozuke (morue charbonnière au miso), à la queue de homard gratinée au miso et au chimichurri enoke Gyu (trop d’ail pour moi). 

Written By
More from Vincent Mazrou

Image+Nation, la rétrospective de Vincent

Dans son article paru juste avant le début du festival, Jes vous...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.